Sommaire

 

Pour éviter de ronfler et déranger votre voisin(e) de lit par des nuisances sonores pouvant devenir insupportables, quelques mauvaises habitudes sont à laisser de côté.

Éviter de boire de l’alcool en est une. Vous aurez sûrement remarqué que les ronflements s’aggravent après une soirée alcoolisée ! On vous en dit plus sur le lien entre l'alcool et les ronflements.

Facteurs de déclenchement du ronflement

Les ronflements surviennent le plus souvent pendant le sommeil, en position couchée, et sont liés à la respiration :

  • En position allongée, les muscles se détendent, et les organes de la bouche (à savoir le voile du palais, la base de la langue et la luette) se relâchent, obstruant ainsi en partie les voies respiratoires.
  • Les tissus souples de la bouche vibrent au passage de l’air, rendant difficile son entrée, et provoquent des vibrations : c’est le fameux son du ronflement.

Un ronflement moyen se situe entre 45 et 60 décibels (soit le bruit d’une voix), alors qu’un ronflement dit majeur peut atteindre ou même dépasser les 95 décibels (équivalent au passage d’un TGV ou à l’aboiement d’un chien).

Le ronflement est une nuisance sonore pouvant gêner votre partenaire ou susciter des moqueries, mais c’est le plus souvent un trouble bénin. Il peut cependant être le signe d’une maladie grave, comme l’apnée du sommeil. Il convient donc de consulter un médecin pour qu’il établisse un diagnostic précis.

Alcool : un déclencheur du ronflement

La consommation d’alcool rend le ronflement encore plus fréquent, voire inévitable. Pourquoi ?

  • L’alcool détend les muscles de la gorge et de la langue.
  • Les organes de la bouche sont davantage étirés et obstruent de ce fait encore plus les voies respiratoires.
  • L’air ayant du mal à passer vibre fort et le ronflement est intense.

L’alcool n’est pas le seul facteur favorisant le ronflement. Citons également :

  • le fait d’être en surpoids ;
  • la consommation de somnifères ;
  • le tabac ;
  • le fait de dormir sur le dos ;
  • un rhume ou une mauvaise hygiène nasale : dans ces cas, la respiration se fait davantage par la bouche et favorise le ronflement ;
  • des amygdales trop volumineuses ;
  • le relâchement des tissus lié au vieillissement naturel.

Pourquoi est-il important d'éviter de ronfler ?

Éviter de ronfler est important, pas seulement pour l’entourage, mais parce que ronfler peut avoir des conséquences plus ou moins dérangeantes :

  • des insomnies ou des réveils répétés dans la nuit ;
  • des endormissements pendant la journée ;
  • des maux de tête ;
  • parfois même de l’hypertension ou des maladies cardiovasculaires.

Pour approfondir le sujet :