Sommaire

 

Les hommes, les femmes, les enfants et même les bébés sont susceptibles de ronfler. Si le ronflement chez les adultes est courant et le plus souvent bénin, il est considéré comme un signal d’alarme chez les plus petits.

Le point dans notre astuce.

Mécanisme du ronflement

Appelé aussi ronchopathie, le ronflement survient pendant le sommeil, surtout en position allongée :

  • Les muscles se détendent et les organes de la bouche, la luette, la base de la langue et le voile du palais, se relâchent.
  • Les voies respiratoires sont en partie obstruées et l’air a du mal à passer.
  • L’air provoque des vibrations à son passage, surtout lors de l’inspiration.
  • Le son résultant est celui du ronflement.

Un ronflement moyen atteint le bruit d’une voix, soit entre 45 et 60 décibels, alors qu’un ronflement dit majeur peur dépasser les 95 décibels, soit le son d’une tondeuse à gazon ou du passage d’un TGV.

Ronflement chez le bébé : est-ce normal ?

Il est normal de ronfler en cas de rhume, celui-ci entraînant une obstruction nasale transitoire, qui se trouve majorée en position allongée. Mais si le bébé n’est pas enrhumé et qu’il ronfle, il faut y prêter attention :

  • Ronfler, c’est le signe d’une obstruction des voies aériennes supérieures, ce qui peut avoir des conséquences sur la santé.
  • Cela peut aussi être le signe d’une atteinte plus grave, comme l’apnée du sommeil, une maladie caractérisée par des arrêts involontaires de la respiration durant le sommeil.

Conséquences du ronflement chez le bébé

Le ronflement peut s’accompagner d’effets secondaires plus ou moins dérangeants au cours de la journée, autant de symptômes permettant de le repérer. Citons notamment :

  • fatigue ;
  • bâillements irrépressibles le matin ;
  • somnolence ;
  • irritabilité anormale ;
  • mauvaise humeur ;
  • agressivité ;
  • maux de tête.

Certaines conséquences d’un ronflement chez les petits sont encore plus gênantes et illustrent la nécessité de s’en inquiéter et de consulter un spécialiste. Citons par exemple :

  • retard de croissance ;
  • difficulté d’apprentissage et de concentration ;
  • ou encore problèmes de mémoire.

Il est important de consulter un médecin si votre bébé ronfle. Il procédera à un examen précis, établira un diagnostic et pourra proposer des solutions si besoin :

  • ablation des végétations, situées au-dessus des amygdales et susceptibles d’obstruer le nez ;
  • ablation des amygdales en cas d’hypertrophie, mais c’est une intervention rare ;
  • traitement de l’allergie ou du rhume causant le ronflement, si tel est le cas.

Pour approfondir le sujet :

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le ronflement

Sommaire