Sommaire

 

Le ronflement gêne le ronfleur dans son sommeil, mais il perturbe aussi la nuit de son entourage. Plusieurs méthodes permettent de cesser de ronfler, ou au moins de tenter de stopper ces nuisances sonores. Il existe par exemple des dispositifs spécifiques pour le nez.

On vous en dit plus.

Mécanisme du ronflement

Le ronflement survient le plus souvent en position allongée, pendant le sommeil, et est directement lié à la respiration :

  • En position couchée, les muscles se détendent et les organes situés dans la bouche (à savoir le voile du palais, la luette et la base de la langue) se relâchent.
  • Les voies respiratoires s’en trouvent, au moins en partie, obstruées.
  • Les tissus souples de la bouche se mettent à vibrer quand l’air passe, surtout à l’inspiration.
  • Le ronflement est le son qui résulte de ces vibrations.

Généralement bénin, le ronflement peut tout de même être le signe d’une atteinte plus grave nécessitant une prise en charge adaptée.

Nez bouché : un déclencheur de ronflement

Le fait d’avoir le nez congestionné ou bouché, à cause d’un rhume, d’une allergie, ou encore d’une cloison nasale déviée, favorise l'apparition du ronflement car :

  • Le flux d’air inspiré devient turbulent au lieu de s’écouler selon un flux laminaire.
  • La respiration peut, dans le cas du nez bouché, se faire davantage par la bouche.

Il n’y a pas que le nez bouché, d’autres facteurs favorisent la survenue des ronflements, citons :

  • le fait d’être en surpoids ;
  • le fait de dormir sur le dos ;
  • la consommation d’alcool, de tabac, ou de tranquillisants (somnifères).

Principe du pince-nez anti-ronflement

Il existe des systèmes destinés à écarter les narines et faire entrer davantage d’air, donc à faciliter la respiration. Citons :

  • les bandelettes nasales ;
  • les pince-nez ;
  • les écarteurs nasaux ;
  • les dilatateurs nasaux.

Les pince-nez anti ronflement sont efficaces seulement en cas de ronflements légers à modérés.

D’autres moyens permettent d’éviter les ronflements, par exemple :

  • éviter de consommer des produits laitiers avant de dormir ;
  • éviter l’alcool, le tabac, ou les tranquillisants (somnifères) ;
  • privilégier la position sur le côté pour dormir, et éviter celle sur le dos ;
  • consommer des feuilles d’ortie, du gingembre, de la sauge, de la menthe ou du thym avant d’aller au lit.

Pourquoi faut-il éviter de ronfler ?

Ronfler a des conséquences sur la qualité du sommeil et sur la qualité de vie la journée. Le ronflement peut notamment entraîner :

  • des insomnies, des réveils au cours de la nuit ;
  • des difficultés à rester éveillé la journée, des endormissements ;
  • des maux de tête ;
  • une irritabilité, de l’agressivité.

Même s’il est le plus souvent sans danger, le ronflement peut être le signe d’une atteinte plus grave, comme l’apnée obstructive du sommeil. Cette maladie est caractérisée par des arrêts involontaires de la respiration pendant le sommeil, ayant bien sûr des conséquences sur la santé.

Il est important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis.

Pour approfondir le sujet :