Sommaire

 

De nombreux facteurs favorisent le ronflement, cette nuisance sonore pouvant s’avérer insupportable pour l’entourage. La prise de somnifère en est un.

Faisons le point.

Ronflement : présentation générale

Le ronflement est associé à des troubles respiratoires survenant pendant le sommeil. Les tissus mous de la luette et du palais vibrent au passage de l’air et bloquent en partie son entrée. Ces vibrations produisent le fameux son du ronflement.

Dans la plupart des cas, le ronflement est anodin, et c’est l’entourage qui est dérangé le plus fortement. Mais il peut être le signe d’une maladie plus grave qu’il convient de diagnostiquer et de soigner au plus vite.

Conséquences du ronflement sur la santé

Bien qu’il soit le plus souvent sans effets néfastes sur la santé générale, le ronflement peut tout de même être à l’origine de désagréments qu’il est important d’avoir en tête :

  • des insomnies ;
  • des réveils multiples ;
  • de la somnolence ou des endormissements pendant la journée ;
  • des maux de tête ;
  • parfois même de l’hypertension ou des maladies cardiovasculaires.

Le ronflement est aussi le symptôme de l’apnée du sommeil, une maladie pouvant s’avérer grave, qui est caractérisée par des arrêts involontaires de la respiration pendant le sommeil.

Somnifères : déclencheurs de ronflement

Les médicaments destinés à vous détendre et à précipiter le sommeil, tels que les somnifères, sont à proscrire en cas de ronflement car :

  • ils empêchent une ouverture correcte de la gorge pendant le sommeil ;
  • ils diminuent le tonus musculaire du palais, ce qui aggrave le ronflement.

Pour bien dormir sans prendre de somnifères, il est conseillé :

  • d'aller se coucher dès que la fatigue se fait sentir ;
  • d'utiliser la méditation pour se relaxer au maximum ;
  • d'utiliser des remèdes naturels, comme des plantes calmantes : la camomille, la valériane, la mélisse, le tilleul, la passiflore, la verveine, le rooibos ou encore l’aubépine.

Il existe de nombreux facteurs favorisant la survenue du ronflement. Citons :

  • être en surpoids ;
  • boire de l’alcool et/ou fumer ;
  • dormir sur le dos ;
  • être enrhumé ou avoir une mauvaise hygiène nasale ;
  • la présence d’amygdales trop volumineuses ;
  • le relâchement des tissus lié au vieillissement naturel.

Pour approfondir le sujet :