Sommaire

Près de quinze millions de Français sont sujets au ronflement durant leur sommeil. Responsable de troubles chez le ronfleur, ce phénomène - véritable fléau - perturbe également les nuits du ou de la partenaire.

L'oreiller anti-ronflements tient-il ses promesses ? Découvrons ensemble son principe, ses caractéristiques, les critères de choix et son prix.

Oreiller anti-ronflement : principe et caractéristiques

Que ce soit pour le bien-être du ronfleur ou celui du partenaire, l'oreiller anti-ronflements est un produit high-tech qui peut s'avérer utile. Véritable innovation dans le domaine de la literie, il représente une solution à tester par les personnes qui ronflent et qui présentent ou non des apnées ou des troubles du sommeil.

On sait que le ronflement peut être interrompu au moindre changement de position, tout du moins chez certaines personnes. Le principe de l'oreiller anti-ronflements repose donc sur cette constatation. Il fonctionne de la façon suivante :

  • Il se déclenche dès que la respiration du dormeur devient bruyante.
  • Il vibre, puis se gonfle : en gonflant, l'oreiller fait doucement pivoter la tête de la personne endormie afin de stopper le ronflement.
  • Il aide ainsi la personne endormie à maintenir une position dans laquelle elle ne ronfle pas : il s'agit dans la grande majorité des cas de la position allongée sur le côté, car la langue ne se relâche pas et n'obstrue pas la gorge, contrairement à la position allongée sur le dos qui favorise le ronflement.
  • Il facilite la respiration en ouvrant les voies respiratoires.
  • Il maintient les épaules, la nuque et la tête dans le même axe.

On trouve aussi des oreillers anti-ronflements dépourvu du dispositif de gonflement mais dont la forme permet de remonter le menton de l'utilisateur tout en abaissant son front. Cette position désobstrue les voies respiratoires et limite ou fait cesser les ronflements.

Certains consommateurs préfèrent avoir recours à un oreiller anti-ronflements plutôt que de devoir porter durant la nuit un appareil spécifique inesthétique et qui nécessite une période d'adaptation plus ou moins longue et difficile.

Oreiller anti-ronflement : est-il efficace ?

L'oreiller anti-ronflement signe-t-il la fin du cauchemar pour des millions de personnes ? Pas si sûr :

  • L'oreiller anti-ronflements fonctionne chez une partie seulement des ronfleurs. Il a en revanche peu d'effets chez les personnes qui ne cessent pas de ronfler en pivotant seulement la tête.
  • Certains modèles sont équipés d'un système de gonflement bruyant : ils représentent donc une nuisance pour les deux partenaires.
  • L'oreiller anti-ronflements sans système de gonflement mais à mémoire de forme donne de bons résultats. De plus, il ne fait aucun bruit.

Critères de choix de son oreiller anti-ronflement

On choisit son oreiller anti-ronflements en fonction de sa sensibilité au ronflement. Ainsi :

  • Les personnes qui ne ronflent que de façon épisodique peuvent opter pour un oreiller moyennent élaboré ;
  • Les personnes qui ronflent de façon systématique trouveront la solution dans un oreiller anti-ronflements high-tech avec dispositif de gonflement incorporé. Faites attention et choisissez un modèle non bruyant.

Quel que soit le modèle choisi, il est fondamental d'opter pour un oreiller anti-ronflements sans excès de fermeté car un coussin trop ferme peut déclencher des douleurs au niveau des vertèbres cervicales.

Il doit donc présenter les zones suivantes :

  • renflement central ;
  • dégagement pour l'épaule ;
  • appui-cou ;
  • appui frontal ;
  • plan incliné anti-ronflements.

Il doit aussi être constitué :

  • d'une sous-housse anti-transpiration ;
  • d'une housse extérieure ultra douce, déhoussable et lavable ;
  • d'une mousse à mémoire de forme : une mousse végétale est idéale car elle limite les risques d'allergie.

Budget de son oreiller anti-ronflement

On peut acheter un oreiller anti-ronflements chez les spécialistes de la literie et sur les sites Internet dédiés.

Le prix d'un oreiller anti-ronflements dépend de son degré de sophistication et de son dispositif. Ainsi, il faut compter :

  • entre 50 et 130 € pour un oreiller anti-ronflements sans dispositif de gonflement ;
  • entre 500 et 700 € pour un oreiller anti-ronflements high-tech avec dispositif de gonflement.

Ces pros peuvent vous aider