Ronflement et examens médicaux

Écrit par les experts Ooreka

Si vous ronflez de façon régulière et importante, il est recommandé de consulter un médecin spécialisé dans ces pathologies afin de mieux comprendre la cause et l'étendue du problème.

L'examen médical

Patient et docteur rendez vous

L' examen médical pour évaluer votre ronflement se déroule ainsi :

  • Le médecin s'assure qu'il n'y a pas d'obstruction nasale, c'est-à-dire une déviation de la cloison nasale ou une sensation de nez bouché permanente, due par exemple à des allergies.
  • Il peut également examiner le nez avec une sonde (nasofibroscopie) pour vérifier qu'il n'y a pas de polypes (petites excroissances qui peuvent gêner la respiration).

Ronflement et examen du sommeil

Si vous présentez des symptômes d'apnées du sommeil, il est nécessaire d'obtenir un enregistrement du sommeil. Celui-ci peut être effectué :

  • À domicile : l'enregistrement du sommeil s'appelle polygraphie ventilatoire.
  • À l'hôpital ou dans une clinique spécialisée (centre du sommeil), où il faut passer une nuit. L'examen s'appelle polysomnographie.

Des électrodes sont placées à différents endroits sur le corps, et le sommeil est enregistré pour déceler les apnées, évaluer leur fréquence et leur durée.

Plusieurs facteurs sont enregistrés :

  • Le taux d'oxygène dans le sang, pour vérifier que la respiration se fait bien.
  • Le ronflement.
  • Les apnées.
  • Le rythme cardiaque.
  • Les phases de sommeil, pour voir si la personne arrive à entrer en sommeil profond ou si les apnées l'en empêchent.

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !