L'opération chirurgicale classique

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

 

Il existe 3 interventions chirurgicales :

En quoi consiste l'opération anti-ronflement ?

L'opération consiste à enlever une partie du voile du palais ou la luette, ou les deux, dans le but d'élargir les voies respiratoires et de faciliter la circulation de l'air. On parle de « pharyngotomie chirurgicale » (ou uvulo-palato-pharyngoplastie).

Si les amygdales, situées au fond de la gorge, sont trop volumineuses et obstruent le pharynx, elles peuvent également être retirées lors de l'opération. On parle alors d'amygdalectomie.

L'opération en pratique

Cette opération est conseillée en cas de ronflement important avec apnées du sommeil, lorsque les autres traitements ont échoué.

L'opération se fait sous anesthésie générale, lors d'une hospitalisation durant 24 à 48 heures.

Elle est précédée d'une visite chez l'ORL qui s'assure que l'opération est la bonne solution. Les suites opératoires sont assez douloureuses (maux de gorge et douleurs à la déglutition) ; l'intervention nécessite donc un arrêt de travail d'une à deux semaines.

Dans 50 à 80% des cas, les résultats sont très satisfaisants, mais l'efficacité baisse avec le temps et il arrive que le ronflement réapparaisse quelques années plus tard.

Le coût de l'opération anti-ronflement

L'opération n'est pas remboursée par la sécurité sociale (1 500 euros environ) mais certaines mutuelles la prennent en charge.

D'autres traitements chirurgicaux permettent de soigner le ronflement et les apnées du sommeil, notamment la radiofréquence.

Cependant d'autres solutions, non chirurgicales, contre les ronflements existent :

Ces pros peuvent vous aider