L'orthèse dentaire anti-ronflement

Sommaire

 

On distingue 3 appareils anti-ronflement : l'orthèse dentaire, l'appareil de ventilation et la canule souple.

Le port d'une orthèse dentaire est une solution indolore et pratique pour lutter contre les ronflements.

Dans tous les cas, consultez la rubrique conseils anti-ronflement, et adoptez les conseils !

Principe de l'orthèse dentaire

Il s'agit d'une orthèse (ou prothèse) que l'on porte toutes les nuits pour maintenir la mâchoire inférieure et la langue vers l'avant.

Cela permet d'augmenter le diamètre des voies respiratoires et de faciliter le passage de l'air. Cet appareil s'appelle aussi orthèse d'avancée mandibulaire.

Concrètement, il s'agit d'une gouttière en plastique souple, à porter la nuit (un peu comme ce que portent les boxeurs pour protéger leurs dents).

Elle peut être utilisée :

  • Pour limiter les ronflements, à des fins de confort.
  • Dans le traitement d'un syndrome d'apnées du sommeil, si le port d'un masque de ventilation (traitement par pression positive continue – PPC) n'est pas bien toléré ou accepté dans la mesure où l'index d’apnées-hypopnées (IAH) est supérieur à 30 ou compris entre 15 et 30 mais alors associé à plus de 10 micro-éveils par heure ou à des comorbidités.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

L'orthèse anti-ronflement dentaire en pratique 

Des orthèses « universelles » sont vendues en pharmacie.

Elles s'adaptent à peu près sur toutes les bouches, mais elles peuvent être inconfortables car elles ne sont pas parfaitement ajustées.

Idéalement, et surtout chez les patients apnéiques,  l'orthèse doit être moulée « sur mesure » par le dentiste (lors de la pose, l’avancée mandibulaire est habituellement réglée à environ 60 % de l’avancée maximale), après un bilan dentaire complet.

Le bilan permet de s'assurer de l'état de l’articulation temporo-mandibulaire, notamment pour vérifier la capacité d’avancer la mandibule, bilan bucco-dentaire avec panoramique dentaire par le dentiste pour vérifier l’absence de contre-indication (dents permettant le support des crochets, parodonte sans résorption osseuse importante car sinon l’orthèse pourrait mobiliser les dents).

Elle est assez discrète (certaines, comme l’orthèse Narval, sont très peu encombrantes) mais tout le monde ne la supporte pas bien. Chez certaines personnes, les orthèses d'avancée mandibulaire sont source d'inconfort et gênent le sommeil, alors que d'autres les trouveront très confortables et efficaces. Il est par ailleurs fréquent que les patients ressentent de façon provisoire une sécheresse buccale ou une hypersalivation, une gêne à la mastication, et surtout ressentir des modifications de l’occlusion au réveil.

L'orthèse est à placer une demi-heure avant le coucher.

Sachez que l'orthèse peut être ajustée si l'inconfort persiste après les premières nuits. Il faut en général deux rendez-vous chez le dentiste et une quinzaine de jours de délais.

Coût de l'orthèse dentaire

Les orthèses standard proposées en pharmacie coûtent entre 80 et 100 euros.

Quant aux modèles réalisés sur mesure le coût de revient est d'environ 500 à 700 euros.

Ces orthèses sont prises en charge par l'Assurance maladie chez les patients présentant au moins trois des symptômes suivants : somnolence diurne, fatigue diurne, ronflements sévères et quotidiens, sensations d’étouffements, nycturie, céphalées matinales avec en polygraphie ou en polysomnographie un IAH compris entre 15 et 30 en l’absence de gravité.

Ces pros peuvent vous aider