Qui est concerné par le ronflement ?

Sommaire

 

Tout le monde peut ronfler occasionnellement, notamment en cas de rhume. En revanche, certaines personnes ronflent de façon régulière. Certaines « caractéristiques » facilitent le ronflement.

Profil du ronfleur

Le ronflement touche 40 à 60 % des adultes après 50 ans et environ 20% avant cet âge.

Il est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes : avant 50 ans, 60% des ronfleurs sont des hommes.

La raison ? Les hommes ont un pharynx plus étroit que celui des femmes et ils stockent la graisse au niveau du thorax et du cou, alors que les femmes grossissent plutôt au niveau des hanches.

Lire l'article Ooreka

En revanche, après la ménopause (après 60 ans), les femmes ronflent quasiment autant que les hommes. En effet, les personnes plus âgées ronflent plus que les adultes jeunes, en raison d'une perte de tonus des tissus de la gorge.

Les femmes enceintes, du fait d'une prise de poids rapide et d'une obligation à dormir sur le dos, peuvent aussi être sujettes au ronflement.

Lire l'article Ooreka

Enfin, même s'il est plus rare, le ronflement peut aussi survenir chez les enfants.

Les facteurs favorisants le ronflement

Certaines caractéristiques augmentent le risque de ronflement, la surcharge pondérale arrivant en tête de liste.

Les facteurs favorisants les plus fréquents sont :

  • Le surpoids : 70% des ronfleurs sont en surpoids.
  • L'âge : chez les personnes âgées, les muscles et le tissu de la gorge perdent de leur tonus, ce qui augmente les risques de vibration.
  • Le tabagisme : la fumée irrite la muqueuse de la gorge, qui a tendance à enfler et donc à gêner le passage de l'air.
  • La consommation d'alcool, qui induit un relâchement des muscles de la gorge.
  • Certains médicaments : la prise de tranquillisants ou de somnifères peut augmenter le vibration en induisant un relâchement excessif des muscles de la gorge.
  • L'obstruction nasale ou nez bouché : les personnes qui présentent une déviation de la cloison nasale ou qui ont souvent le nez bouché (sinusite chronique, allergies) sont à risque.

    Pour en savoir plus : congestion nasale.

  • Une anatomie particulière : une mâchoire inférieure en retrait, une langue volumineuse, un cou court ou un pharynx étroit sont présents chez certaines personnes et favorisent malheureusement le ronflement.
  • Le fait de dormir sur le dos : cette position entraîne un glissement de la langue vers l'arrière de la gorge et favorise l'obstruction des voies respiratoires.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le ronflement

Sommaire